+352 2 6543 777 | formulaire de contact

+352 2 6543 777
formulaire de contact
OGBL > Actualités
07-07-2020

Encore un mois jusqu’à la première grève nationale des femmes!

La plateforme JIF appelle toutes les femmes à participer à la grève du samedi 7 mars 2020! Toutes les femmes sont invitées à abandonner pendant 24h tout travail pour lequel elles ne sont pas rémunérées. A la maison, elles cesseront de nettoyer, faire la lessive, cuisiner, s’occuper des enfants, soigner les proches, penser à faire les courses etc. . Au boulot, elles ne feront pas de courbettes, ni plus d’effort qu’il ne faut. Le 7 mars, chez elles comme dans la sphère professionnelle, elles ne feront plus de travail gratuit . Comme au Luxembourg, le droit de grève est scandaleusement limitée, nous avons dû trouver des astuces pour faire grève de manière symbolique. S’habiller en mauve, porter le badge de la Grève des Femmes, rallonger la pause déjeuner, convoquer des réunions pour discuter entre femmes des inégalités entre les sexes, freiner la cadence de travail, ne pas forcer le sourire, sont quelques unes des possibilités d’actions symboliques de la grève. (L’OGBL-Femmes a regroupé de nombreuses actions possibles dans une brochure à imprimer et à diffuser sur les lieux de travail: https://www.fraestreik.lu/materiel/).

Nous organisons également une grande manifestation à Luxembourg-Ville pour investir la rue, mettre en valeur nos revendications et pour représenter et rendre visibles toutes les femmes qui ne peuvent pas quitter leur travail ce jour-là. Le départ en manifestation est à 15h00 à la Place d’Armes. Depuis Dudelange, Bettembourg, Junglinster un départ collectif en bus sera assuré. A Esch on se donne rendez-vous à la gare pour prendre ensemble le train vers Luxembourg-Ville. La manifestation se terminera vers 17h30 aux Rotondes et continuera une fête jusqu’aux premières heures du 8 mars, la journée internationale de la lutte pour les droits des femmes.

Nous appelons tous les hommes à se solidariser avec les femmes en grève, soit en s’occupant du travail à la maison, ou en remplaçant leurs collègues féminines à leur poste de travail, ou encore en manifestant dans le cortège des hommes solidaires.

Notre grève s’accompagne d’un catalogue de revendications dont l’élaboration collective est en cours.

Le partage égalitaire du travail du care entre les genres est au coeur de nos revendications. Nous souhaitons que ce travail soit davantage reconnu et mieux valorisé. Qu’on nous donne le temps, l’argent et le respect pour mieux vivre, exécuter et organiser équitablement le travail du care. Nos revendications portent également sur l’amélioration des conditions de travail pour les métiers du care, dans les secteurs du nettoyage, des soins à la personne, de la santé et de la garde d’enfants.

Lors de notre grande conférence de presse, le 25 février à 11h, nos revendications seront présentées en détail.

De nombreux événements et rencontres ont eu lieu et se succèderont jusqu’à la grève des femmes.

Tous les autres événements à venir sont affichés sur notre site web: https://www.fraestreik.lu/events/

La grève des femmes est une initiative de la Plateforme JIF.

Membres organisateurs: CID | Fraen an Gender,  Conseil National des Femmes du Luxembourg, CSF, CSL, déi gréng, déi jonk gréng, déi Lénk, Femmes en détresse, Femmes socialistes, Finkapé, KWENI, Laika, Lëtz rise up, OGBL, Time for Equality et personnes privées engagées.

Membres sympathisants: Foyer Sichem, Union des Femmes Luxembourgeoises, Golden Z Luxembourg, Movimiento Democrático de Mujeres-Hipatia Luxemburgo, Planning familial, cigale, Voix de Jeunes Femmes, CDMH.

Toutes autres organisations, ou personnes souhaitant rejoindre la plateforme sont les bienvenues.

Facebook: https://www.facebook.com/JIFLuxembourg/

Instagram: https://www.instagram.com/jif_luxembourg/

Rencontre ouverte 22 février : https://www.facebook.com/events/913683192359977/

Guide pour la Grève des femmes (PDF)

suivez-nous

facebook

médiathèque